Publié par : SCHRECK Rébecca | 8 novembre 2012

NON-LIEUX

NON-LIEUX

Salut!

Keskellefée ?

Toujours sur Fesse Bouc…

Elle croit qu’on l’a pas vue celle là ?!

… ‘Nous nargue de son regard hautin….

LAISSE TOMBER LA NEIGE

Tu vois pas … C une meuf à mecs, ça sent le cul !

 » Laissez lui de l’air !!!  »

– Dit un médecin noyé dans la foule…

CE N’EST PAS SON COPAIN ! ! !

KELK1CONNAITILCETTEFILLE ? Faites lui les premiers soins.

… Chaque être humain porte en lui son lot de malsain …

L’occasion se présente et y en a un qui se la chope toute seule, la petite.

– Il lui demande   « Est c’ que tu m’aaimes » en l’embrassant.

C Farouche, v’la ti pas qu’elle entoure ses genoux de ses bras serrés. Se recroqueville, reste prostrée. Ne crie pas au secours ! A l’aide !

Elle attend son lot du destin ! L’homme excité par la seule perspective d’une main blanche à voir…

En malandrin, déshabille la Belle promptement, pour toucher au grain de sa peau soyeux.

( « Ne te laisse pas faire, c une injustice »)

– Sans scrupule, la voix du soutient résonne maintenant seulement dans la tête de ce tranquille lecteur.

NON NON NON Se dit-elle en elle-même, ça ne va pas recommencer, encore ces sales mains crasseuses dégueulassant mon libre arbitre !

DES relents la secoue de hochets…

AVEC ces satanés étaux des bonhommes violents dans le fond de la gorge.

Le méchant s’assied pour mieux manipuler, COUPANT le souffle à sa proie.

DANS un râle étouffé, elle expire sans pouvoir respirer.

Lorsque son corps enfin s’allonge, l’homme pense à la chatte et se met à l’explorer… en prenant ses pieds.

MOURANTE, elle laisse passer ce moment… Voyageant vers d’autres lendemains, frileux et sans matin.

(« Elle aurait dû crier avant de s’en aller »)

MAIS l’assassin ne voit pas ça d’un bon œil. Là il doit clamer son innocence, comme quoi

Frauduleusement il s’écrit :  » La victime a chercher les coups, je lui ais rendu ce qui lui revenait.  »

Il pleure la misère devant son auditoire.

Le gendarme y voit un dénouement, en acquiesçant d’un regard déculpabilisant.

Ce quelconque meurtrier rassure le flic par sa virilité.

Plus personne ne suit le déroulement du procès. Il est aujourd’hui entre des mains misogynes.

C’est une affaire classée.

Bises


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :